Programmes - Conservation in situ

Réimplantation de Tulipa agenensis L. à Ste-Cécile-les-Vignes (84)

Cette action a été réalisée sur la demande de la communauté de communes « Aygues, Ouvèze en Provence » par le Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles  et la Chambre d’Agriculture de Vaucluse.

Aujourd’hui, la sauvegarde de cette tulipe sur la commune de Ste Cécile les Vignes nécessite une action forte de réimplantation. La commune de Ste Cécile consciente des enjeux souhaite s’engager dans cette démarche et la valoriser auprès de ses habitants. Ainsi, 1000 bulbes ont été plantés en décembre 2007, sur la commune de Ste Cécile les Vignes.



Tulipa agenensis L.


Mise en place d’un suivi de la population de dracocéphale d’Autriche
(Dracocephalum austriacum) du Parc National du Mercantour

(IMEP - Université Paul Cézanne)

L’étude proposée est en adéquation avec les objectifs de gestion présents dans le plan d'action du document d'objectif Natura 2000 concernant le site de Pra Gazé. Elle se structure en 4 approches apportant les connaissances essentielles à une bonne gestion de l'espèce sur le Parc National du Mercantour :

   - Recensement de la population à l'échelle de placettes permanentes,

  - Etude de l'effet du pâturage ovin et/ou de la fermeture du milieu sur la population à l'échelle de placettes permanentes

  - Evaluation de la dynamique de la population,

  - Evaluation de la structure de la population.


Le Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles prendra en charge la mise en place des protocoles de suivi pour le recensement de la population et pour l’étude de l'effet du pâturage ovin et/ou de la fermeture du milieu sur la population. L’IMEP étudiera plus finement l’évolution de la dynamique et de la structure de la population de dracocéphale d’Autriche.

 



Dracocephalum austriacum


Site WEB : http://www.mercantour.eu/


Suivi de la structure et de la dynamique des populations de nivéole de Nice
(Acis nicaeensis) (IMEP - Université Paul Cézanne)

En collaboration avec l’IMEP (UMR CNRS 6116), 12 populations de nivéole de Nice, espèce inscrite à l’annexe 2 de la Directive Habitat et à l’annexe 1 de la Convention de Berne, sont suivies annuellement depuis 2003 afin de mieux comprendre la dynamique et la structure des populations de cette espèce.

Les différents paramètres pris en compte au sein des placettes de suivi permettront d’examiner l’influence des facteurs écologiques actuels associés aux diverses perturbations ou aux changements environnementaux sur les populations de l’espèce, afin d’adopter des stratégies de conservation au cas par cas.



Acis nicaeensis


Site WEB : http://www.imep-cnrs.com/


Impact du pâturage ovin et/ou de la fermeture du milieu sur Gentiana ligustica
(Parc National du Mercantour, IMEP - Université Paul Cézanne)

En collaboration avec l’IMEP (UMR CNRS 6116) et le Parc National du Mercantour, ont été identifiées les perturbations potentielles pesant sur les populations de gentiane de Ligurie (Gentiana ligustica, Gentianaceae), espèce inscrite à l’annexe 2 de la Directive Habitat. Face à ces observations préliminaires, un dispositif expérimental a été mis en place depuis 2003 afin d’estimer l’impact du pâturage ovin et/ou de la fermeture du milieu dans un site où la gentiane de Ligurie se trouve en situation écologique à priori optimale (pelouse écorchées du Seslerion caerulae) sur un site Natura 2000 en zone périphérique du Parc National du Mercantour.

En examinant l’évolution de la composition floristique des communautés végétales, la dynamique et la structure de la population de gentiane de Ligurie, la comparaison des zones pâturées versus non pâturées permettra de mieux cerner les avantages (maintien de la diversité végétale, limitation des phénomènes de compétition en faveur de la gentiane) ou les inconvénients (baisse de la valeur sélective des individus de gentiane, augmentation des végétaux rudéraux) potentiellement induits par les pressions de pâturage.



Gentiana ligustica

Gentiana ligustica


Site WEB : http://www.mercantour.eu/


Conservation du patrimoine régional
(CEEP/Syndicat du mont Ventoux)

Le CBNMP a été sollicité par ces deux structures pour la faisabilité d’un Arrêté de conservation de biotope sur la commune de Mormoiron (avec débordement sur la commune de Blauvac) prenant en considération des espèces à fort intérêt patrimonial : Silene portensis L., Bassia laniflora (S.G. Gmel.) A.J. Scott., Euphorbia gramminiflora Vill., Trifolium diffusum Ehrh., Brassica elongata Ehrh. subsp. integrifolia (Boiss.) Breistr. et  Carex punctata Gaudin.

Parmi ces dernières, certaines sont extrêmement rares en France et n’y sont observées que dans le Vaucluse. De plus, elles sont souvent très vulnérables et doivent donc faire l’objet d’une conservation prévoyant au moins une maîtrise d’usage.

Le syndicat du mont Ventoux s’est chargé de la sensibilisation des collectivités territoriales concernées favorables au projet et a assuré l’étude cadastrale. Le CBNMP et le CEEP ont pris à leur charge la cartographie ainsi que la rédaction du document scientifique.



Silene portensis L.